Activités en Camargue

Les Saintes-Maries de la Mer représente un endroit unique, préservé et encore sauvage, qui offre beaucoup plus que les seuls plaisirs liés à la plage, ce qui le différencie d’un grand nombre de stations balnéaires du Sud de la France.
De nombreuses activités autres que la plage vous sont ainsi proposées, dont quelques unes sont listées ci-dessous…

N’hésitez pas non plus à consulter l’agenda des diverses manifestations du village, régulièrement mis à jour par l’Office du Tourisme en cliquant sur le lien suivant Agenda des manifestations

Promenades à cheval

Saintes-Maries de la Mer, en tant que capitale de la Camargue et aussi du Cheval, est le lieu de prédilection pour la pratique de l’équitation et des balades en pleine nature, sur la plage en bord de mer, dans l’eau ou sur le sable fin, dans les dunes, dans les marais sauvages, en pinède, etc…Il s’agit du moyen idéal pour découvrir la faune et flore locales, dont les flamants roses, les taureaux (et chevaux) sauvages, les nombreuses espèces d’oiseaux, la “sansouiro”, les rizières, etc…

Randonnées ou simples balades à pied

Pour ceux qui n’aimeraient ni le cheval, ni le vélo il vous reste vos jambes ! (bien que là aussi les trois choses ne soient pas incompatibles).
Les Saintes Maries de la Mer et ses alentours regorgent d’endroits pittoresques et sauvages qui contribuent au charme de la Camargue et en font sa grande différence par rapport à l’ensemble des autres stations balnéaires du Sud de la France, où le béton a hélas pris le dessus sur la nature.

Courses Camarguaises

C’est au XIXe siècle qu’apparaissent les premiers jeux taurins organisés et rapidement assimilés à la course camarguaise. Ils se déroulaient dans des arènes constituées de charrettes. Au fil du temps, le taureau commence à porter des attributs. À cette période les manadiers comprennent qu’ils peuvent tirer parti de ces courses, en améliorant la race des taureaux, qui sont déjà très combatifs. Cette course était appelée “course libre”.
Aujourd’hui la course camarguaise est considérée comme un sport (au même titre que le rugby ou la pelote basque dans d’autres régions) dans lequel les participants tentent d’attraper des attributs fixés aux cornes d’un taureau (une cocarde, 2 glands et 2 ficelles). D’où l’appellation de “course à la cocarde” également.
Ce jeu sportif, sans mise à mort, est pratiqué dans le Gard, l’Hérault, une large partie des Bouches-du-Rhône dont les arènes des Saintes Maries de la Mer (cf photos ci-dessous).

Promenades à vélo

Pour ceux qui préféreraient le vélo au cheval, (bien que les deux ne soient pas incompatibles ! :), les promenades en vélo restent un moyen de locomotion idéal et très prisé aux Saintes Maries de la Mer, qui permet de découvrir les nombreux coins sauvages que la Camargue renferme ou tout simplement pour vous rendre de votre hébergement jusqu’au centre du village pour y acheter votre baguette ou vos croissants. Tout est plat en Camargue et il y a très peu de circulation (même pas un seul feu rouge aux Saintes Maries !) donc profitez…

Promenades en bateau

Une autre façon de s’évader et de visiter une partie de notre région est d’utiliser l’eau qui nous entoure, et cela ne manque pas en Camargue, puisqu’en plus des nombreux étangs, marais, lagunes ou rizières, il y a bien sûr la Méditerranée et aussi le Rhône qui vient se jeter dans la mer. C’est justement le Rhône qui permet de définir la Camargue, puisqu’en se partageant vers Arles en 2 bras de rivière (appelés Grand Rhône et Petit Rhône), il fait naturellement apparaitre un triangle de terres entre ses bras. Ce triangle ou delta (car après tout la lettre grecque n’est rien d’autre qu’un triangle !), est appelé “Delta du Rhône” et correspond à ce qu’on appelle communément la Camargue.
Les Saintes Maries de la Mer, en tant que Capitale de la Camargue, se situent évidemment à l’intérieur de ce Delta ou disons plutôt “tout au bout côté mer”, et aussi beaucoup plus proche du petit Rhône que du Grand Rhône.